Enfant

Votre enfant a besoin de lunettes ?

La vue de votre enfant


consulter un ophtalmologiste

La croissance de votre enfant s’accompagne d’un développement continu de la vue. La difficulté, pour lui, vient que de nombreux défauts visuels sont longtemps imperceptibles, simplement parce qu’il ne possède pas une référence à la vision parfaite. Il ne peut donc, seul, se rendre compte que quelque chose ne va pas. C’est pourquoi il est recommandé de consulter un ophtalmologiste dès la première année de sa vie, et deux fois avant son entrée au CP_

Soucis visuels : nécessité d’une prise en charge rapide


Plus la prise en charge d’un défaut visuel est rapide, plus il se corrige efficacement. En revanche, laisser se développer un trouble visuel peut amener des complications, parfois irréversibles. D’où l’importance d’un dépistage précoce. C’est le cas, par exemple, d’un strabisme ou de l’amblyopie (différence d’acuité visuelle entre les deux yeux). Le principe de précaution prévaut dans les troubles visuels que votre enfant peur rencontrer au cours de sa croissance.

Les différents problèmes de vue chez l’enfant


problème de vue chez l'enfant

L’amblyopie, comme nous venons de l’évoquer, est une faiblesse de la vision qui ne concerne qu’un œil. La rééducation peut consister à l’occlusion de l’œil qui fonctionne bien pour stimuler l’œil déficient. Les résultats sont excellents, à condition d’être traitée très tôt. L’hypermétropie, défaillance partielle de la vue de près, fait courir le risque d’un strabisme et peut générer des maux de tête, une fatigue visuelle et amoindrir la capacité de concentration. La myopie est un défaut de la vision de loin. Tout comme les autres défauts, elle se découvre souvent lors d’un examen de vue, car l’enfant peut s’en accommoder et les troubles peuvent rester longtemps muets. D’autres problèmes visuels peuvent altérer la vision de votre enfant, comme le daltonisme ou l’astigmatisme. Votre professionnel de santé peut diagnostiquer aisément la plupart d’entre eux.

Pensez-y !

Le rôle de votre opticien


Pour équiper votre enfant, votre opticien doit exécuter parfaitement la prescription de l’ophtalmologue. C’est un premier point.

Le second est tout aussi important. Il doit réunir un ensemble de compétences techniques et montrer sa capacité d’écoute et d’attention.

Sa mission : accompagner les parents qui accompagnent leur enfant.

Sa finalité : que l’enfant porte vraiment ses lunettes pour obtenir les améliorations visuelles souhaitées. Que les parents se sentent débarrassés de toutes pressions tout en créant le cadre pédagogique nécessaire à la bonne gestion du port de lunettes chez l’enfant :

  • lui laisser le choix des couleurs de sa monture ;
  • lui apprendre à les nettoyer seul ;
  • si besoin, lui apprendre à gérer l’élastique de maintien qui passe derrière la tête ;
  • l’encourager à mettre ses lunettes dès le saut du lit.

L’enfant a sa propre vision des choses


Si l’enfant et l’adulte ont en commun le même champ de vision, leur angle de vue est différent. Question de taille respective.

Pour voir au loin le monde dans lequel il évolue, l’enfant se sert du demi-champ supérieur. Pour voir de près, il baisse la tête. L’adulte, lui, baisse les yeux. Il existe donc bien une morphologie spécifique de l’enfant, que l’opticien doit prendre en compte dans le choix de l’équipement optique destiné à l’enfant.

Choisir la bonne monture pour l’enfant : le plastique, c’est fantastique !


Les montures de l’enfant doivent répondre à ses particularités visuelles et morphologiques.En l’absence de racine du nez, les montures doivent offrir un appui nasal confortable. Cet appui peut être optimisé par un coussin nasal en silicone, antidérapant et antiallergique.

Concernant le matériau, l’opticien privilégie les matières souples et résistantes (plastique, gomme, acétate de cellulose) évitant les accidents en cas de chocs. Le métal est à éviter, mais il peut répondre à certains besoins spécifiques (cils trop longs, forme de nez, par exemple). Pour la forme, l’opticien conseille des lunettes qui arrivent au niveau ou au-dessus des sourcils et couvrent un grand champ de vision. Cela invite l’enfant à bien regarder à travers ses verres, et non au-dessous ou au-dessus.

Choisir les bons verres


Les yeux des bébés et des enfants sont plus vulnérables aux UVA et aux UVB. Chez l’adulte, le cristallin filtre ces rayons, mais pas encore suffisamment chez l’enfant qui est en cours de développement. De même les pigments qui tapissent le fond de son œil ne jouent pas encore leur rôle d’absorbeur de photons. Porter une attention extrême au matériau qui constitue les verres et à leur homologation pour les solaires a donc une très grande importance. Dans ce domaine, le polycarbonate et l’organique règnent en maître. Bien que l’on ait eu tendance à mettre en avant le polycarbonate pour sa résistance extrême, l’organique, lui aussi très résistant, offre une bien meilleure qualité optique. Les études en ophtalmopédiatrie ont également démontré les critères favorables au bon développement visuel chez l’enfant. Parmi ceux-ci, l’un d’eux est très important : le traitement antireflet. Il augmente la perception des contrastes et, par conséquent, accentue la qualité de la vision globale. Ainsi équipé, la vision de l’enfant est parfaitement stimulée et le port des lunettes remplit son rôle thérapeutique.

Le sport chez l’enfant, collectif ou individuel


Fini le temps où le sport était interdit à l’enfant porteur de lunettes ! Qu’il nage, grimpe, saute, court, il existe aujourd’hui des lunettes adaptées aux pratiques sportives de votre enfant. Ce type de lunettes lui offre une efficacité et une protection en toute circonstance. Visiopolis, pour sa part, travaille avec les lunettes de sport et de protection Bollé développées avec une technologie spécifique. Qu’est-ce que c’est ? Un procédé industriel de co-injection d’un matériau dur et d’un matériau souple. L’un offre une haute résistance à l’impact, l’autre absorbe parfaitement les chocs. Résultat : sécurité et confort ne font qu’un. De plus, le montage sans colle rend les montures hypoallergéniques et pérennise le matériel. Les lunettes Bollé Sport Protective répondent à la norme EN 166, qui certifie la précision optique, la résistance à l’impact des verres correcteurs, les traitements antibuées et antirayures et la filtration UVA et UVB.

D'autres équipements adaptables à la vue tels que les masques de ski, les lunettes de natation, et pour de nombreuses autres activités sont commercialisés chez Visiopolis. Chaque pratique à sa solution.

Suivi, SAV & Garantie


En parallèle de l'Ophtalmologue et de l'orthoptiste, votre opticien est également le garant d'un suivi de l'évolution de la santé visuelle de votre enfant. En plus de cela, il vous propose un SAV et une garantie sur le matériel optique. Gratuitement, il assure le nettoyage, les réglages et les petites réparations qui sont très fréquentes chez les enfants. Pour la garantie, il couvre la casse des montures et des verres* durant 2 ans. En cas de changement de correction ou de rayures dans la première année à partir de la date de livraison de l'équipement optique, la même garantie s'applique sur les verres.

*monture sans franchise et remise de 60 % sur les verres par rapport au prix initial

Nos marques