Infos

Portrait - Lucie - Gérante, opticienne diplômée

Portrait - Lucie - Gérante, opticienne diplômée<br>

« La qualité relationnelle est aussi importante que la maîtrise technique »


Tous mes chemins m’ont mené à l’optique. J’ai fait deux ans de médecine, j’ai été tentée un moment par la diététique, j’aurais pu devenir psychomotricienne, kiné… finalement, le métier d’opticien, que j’ai toujours considéré comme un métier de santé, réunissait tous les aspects qui me séduisaient, en particulier le contact avec une clientèle doublé de la dimension commerciale franche et assumée. Dès ma formation, je me suis intéressée aux examens de vue et aux lentilles de contact. Ma troisième année d’études y fut consacrée. L’examen de vue et l’adaptation aux lentilles m’ont semblé à l’époque d’une grande importance et préfiguraient l’évolution du métier d’opticien dans toute l’Europe. Et puis, sait-on jamais, un jour, nous pourrons peut-être prescrire… En attendant, dans le domaine de la vue, tout comprendre, c’est éviter l’échec.


« Chaque client est différent ; la qualité relationnelle est aussi importante que le service purement technique du métier. »


Pour moi, la dimension de soins du métier compte beaucoup


À 32 ans, j’ai déjà 10 ans d’expérience dans ce métier. À Toulouse, j’ai travaillé pour un Optic 2000 durant 5 ans avant de partir pour Mayotte avec Cyril. Là-bas, j’ai travaillé pour un indépendant durant 3 ans. Un temps salariée, je suis devenue manager. L’ambiance, dans l’équipe, était à la confiance. Ce qui fut favorable à la découverte et à la confirmation, chaque client est différent. Et la qualité relationnelle est aussi importante que le service purement technique du métier : une partie du commercial rejoint l’esthétique (choix des collections) ; accueil du client, sa satisfaction ; une forte dimension de soins ; la minutie du montage en atelier ; c’est une activité complète, qui me correspond ; j’avais trouvé ma voie. À notre retour, avec mon mari, nous avons fait le choix immédiat d’ouvrir notre propre magasin d’optique.


« Avec Cyril, chez Visiopolis, nous avons encore élevé le niveau d’exigence et établi un objectif. Changer votre regard sur le métier d’opticien. »


Chez Visiopolis, vous avez la certitude d’être compris


Avec Cyril, chez Visiopolis, nous avons encore élevé le niveau d’exigence et établi un objectif. Changer votre regard sur le métier d’opticien qui, il faut bien l’avouer, est souvent perçu comme un vendeur de montures parfois expéditif. Nous avons fait le choix de vous consacrer du temps. De vous écouter. De vous comprendre. De vous expliquer. De vous accompagner. Visiopolis, c’est la « cité » de votre regard, l’espace de votre vue. Et vous avez la certitude d’y être entendu et compris… Pour moi, la qualité du service client passe avant tout. Toute l’équipe, et Camille qui nous a récemment rejoints travaillent dans cet esprit.


J’aime que les gens me parlent d’eux. Il arrive même que l’un d’entre vous me recommande une lecture. Pour moi qui aime voyager, et aussi voyager sans bouger, la littérature est une respiration, une aventure. En ce moment, je suis en Suède, au cœur d’une histoire policière… Et quand vous poussez la porte de Visiopolis pour choisir vos lunettes pour pratiquer un sport, répondre à une situation professionnelle exigeante ou chercher le confort dans votre vie de tous les jours, chez Visiopolis nous vous donnons l’assurance d’écrire un petit bout essentiel de votre propre histoire.